Le budget à prévoir pour l’achat immobilier dans les Hauts-de-Seine

par | Fév 15, 2021 | Marché Immobilier

En Île-de-France, il est possible d’acquérir une maison avec des revenus de moins de 3 000 € par mois. Évidemment, les différences peuvent persister entre la petite et la grande couronne, mais aussi entre les communes du même département. Dans cette rubrique, il existe quelques informations essentielles à retenir pour devenir propriétaire d’une maison dans les Hauts-de-Seine. Les données indiquées sont basées sur les chiffres des notaires.

S’offrir un bien immobilier dans l’Ouest parisien

Le prix de vente moyen d’une maison dans les Hauts-de-Seine (Île-de-France) va actuellement jusqu’à plus de 620 000 €. Mais les différences peuvent manifestement varier en fonction de la commune où se trouve le bien à acquérir. À Anthony (92) par exemple, les notaires observent des transactions médianes à 538 700 €. Un emprunt de cette ampleur peut franchir des mensualités de 2 557 €. Ceci peut être accessible pour des revenus de 7 749 € nets par mois. Dans un couple, cela ne présente que 3 875 € par personne.

Par contre, les maisons les plus chères dans les Hauts-de-Seine se sont vendues sur Rueil-Malmaison. Dans cette commune, les vendeurs proposent une maison à 840 300 € de médiane. Sur ce, les futurs propriétaires doivent ainsi pouvoir supporter des mensualités de 4 020 €. Bien évidemment, les établissements bancaires peuvent leur accorder leur emprunt s’ils touchent au moins 12 181 € nets par mois. Cette catégorie de revenus est déjà considérée comme très élevée par la population française.

Les prix de vente au m² des villes des Hauts-de-Seine

Avant d’acheter un bien dans les Hauts-de-Seine, il faut avant tout bien comparer les prix de vente au m² sur chaque ville. Dans les villes de Boulogne-Billancourt et Levallois-Perret, les prix de m² dépassent les 9 500 €. Les prix tournent autour de 8 000 € au m² pour Courbevoie, Issy-les-Moulineaux, Clichy, Puteaux et Montrouge. Les prix les plus élevés sont dans la ville de Neuilly-sur-Seine avec un montant de plus de 12 700 € au m². Pour les villes de Clamart, Rueil-Malmaison ou encore Châtillon, les prix par m² sont en moyenne 6 000 €. Pour les moins de 6 000 €, on peut citer Gennevilliers, Bagneux, Châtenay-Malabry, Anthony ou encore Nanterre.

En ce qui concerne le prix des appartements au m² dans les Hauts-de-Seine, il est de 7 263 €. Le plafond s’élève à 8 808 € et le plus bas 5 996 €. Pour les maisons, les prix au m² dans les Hauts-de-Seine sont médians de 6 784 €.

Les différentes raisons d’investir en immobilier dans les Hauts-de-Seine

Le département des Hauts-de-Seine séduit particulièrement les investisseurs dans le neuf pour de nombreuses raisons. Le marché y est attractif, et les prix sont manifestement accessibles et moins élevés que dans Paris. De plus, la plupart de ses offres correspondent aux besoins des acheteurs de biens immobiliers en quête d’une certitude de vivre dans des habitations performantes et économes en énergie.

Même s’il s’agisse l’un des départements les plus peuplés de la région Île-de-France, il permet de placer son argent sans risque dans l’immobilier neuf. On y trouve les plus grands quartiers d’affaires d’Europe et c’est aussi un ensemble de communes disposant d’un excellent standing, avec des équipements respectant les normes en vigueur.