Pourquoi les prix des appartements neufs en France sont-ils élevés ?

par | Fév 1, 2021 | Prix Immobilier

Crise sanitaire oblige ! Les promoteurs immobiliers prévoient un effondrement de l’offre d’appartements neufs dans les mois à venir. La conséquence directe de cet acte n’est rien d’autre qu’une nouvelle tension sur les prix. Moins de programmes neufs ne peuvent signifier que des logements plus chers. Et ce scénario tant redouté arrivera tant que tous les indicateurs restent dans le rouge, ou presque.

Appartement neuf : les raisons de la hausse de prix

Même avant la crise du Covid-19, la tendance a été déjà enclenchée pour la vente de logements neufs. La réduction du nombre d’appartements à commercialiser produira des impacts et les acheteurs semblent de plus en plus décourager. On peut en effet observer déjà des hausses de prix du m² sur un an très remarquables sur certaines agglomérations. En guise d’exemple, au Havre, le prix au m² d’un appartement est 21,5 % plus cher, +17,7 % à Saint-Malo et +7 % à Angers.

Manifestement, l’année 2020 était une année noire pour les projets neufs. Pas plus de 400 000 logements ont reçu leur permis de construire, soit 65 000 de projets de moins qu’en 2019. Les professionnelles de la construction ont pensé que ce sont les élections municipales et la pandémie du Covid-19 qui ont largement touché ce secteur. Lors du dernier trimestre 22020, le nombre de permis délivrés n’est seulement que 9,4 % par rapport à la même période en 2019. Ce début de pénurie a essentiellement contribué à la hausse des prix de l’immobilier neuf.

Les prix risquent de continuer à grimper dans le neuf

Les promoteurs immobiliers révèlent le modèle décroissant dans lequel les pouvoirs publics classifient le logement. Les différents critiques à l’égard des offres de logement neuf sont en effet nourris d’une profonde méconnaissance, ce qui risque d’aggraver davantage la situation d’un marché déjà en pleine crise.

Par ailleurs, le plan de relance du gouvernement présenté début septembre 2020 ne propose qu’une faible place à la construction au profit de la réhabilitation. Cependant, contrairement au marché de logements anciens, le marché dans le neuf présente pratiquement un manque significatif d’offres. En d’autres termes, ce modèle décroissant constitue un moyen sûr d’aggraver la pénurie tout en ralentissant l’émergence de la ville durable.

2021, une année difficile pour le marché immobilier de l’après Covid-19

Les tendances qui animent le marché immobilier en 2021 sont tout simplement dominées par les changements structurels lourds provoqués par la crise sanitaire. C’est pour cette raison qu’on a remarqué des hausses considérables sur les prix de l’appartement neuf dans l’Hexagone. Après une année entière en télétravail, on ne travaille plus de la même manière qu’auparavant. Ce nouveau mode de travail présente ainsi des conséquences graves sur le marché immobilier. Et pour cause, les entreprises prévoient de modifier leur stratégie immobilière.

Les besoins de m² de bureaux devraient être moindres parce que les salariés resteront chez eux en télétravail. Le marché immobilier de bureaux devrait souffrir. Les loyers et les prix de vente des locaux vont systématiquement s’ajuster à la baisse. En revanche, comme les gens sont contraints de rester chez eux, la demande d’appartements neufs sera forte. Et c’est sûrement la seule alternative pour les promoteurs immobiliers de récupérer un peu de bénéfice en ajustant le prix à la hausse.